Laura Opazo

Nom: Laura Opazo

État civil: Heureux et satisfait

Âge: 39

Profession : Je collabore avec différents médias numériques, la radio et occasionnellement aussi la télévision.

Dans mon travail quotidien, je crée des stratégies de marketing et de communication numériques. J'ai également publié un livre. Garde-robe durable, par Zenith Green.

1. Quand avez-vous découvert que vous étiez une K-woman ?

Merci de me considérer comme tel. Honnêtement, je ne suis pas conscient d'en être un. Il est vrai que depuis que je suis très jeune (je parle de la maternelle), je suis assez anarchique et je n'aime pas suivre les dictats du chef de groupe typique. C'est pourquoi j'ai cherché des environnements homogènes d'amis dans lesquels nous pourrions tous nous exprimer et nous sentir plus proches les uns des autres. Je n'ai jamais aimé les relations inégales et peut-être que ce côté rebelle a toujours été en moi. J'étais aussi un peu un fauteur de troubles et lorsqu'il fallait faire des demandes, j'étais le premier à y participer, ce qui ne marchait pas toujours bien, car je finissais parfois puni dans le bureau du directeur.

2) Quelle est la chose que vous avez faite, contre toute attente, en entendant "vous allez vous planter" et dont vous êtes plus conscient aujourd'hui qu'à l'époque ?

Mmm, quand je dis quelque chose dans mon entourage, je le fais à titre informatif, je ne demande pas la permission. On m'a parfois dit que je faisais peut-être une erreur, mais je suis passé à autre chose, car lorsque je m'engage dans quelque chose en quoi je crois, je le fais avec toutes les conséquences. Je pense qu'il est bon d'écouter les conseils, surtout quand ils viennent de l'amour et de l'expérience. Cependant, elle est souvent donnée par des croyances limitantes et en réalité ce sont des peurs que l'on projette sur soi.

3) Quels conseils donneriez-vous aux femmes qui veulent faire quelque chose qu'elles ont vraiment envie de faire mais qui sont retenues par la peur ?

La peur paralyse, c'est l'inaction, laissez-la pour Halloween. Dans tous les cas, si quelque chose ne se passe pas comme vous le vouliez, quelle est la pire chose qui puisse arriver ? Je suis sûr que ce n'est pas un drame non plus, car on y apprend toujours quelque chose. D'ailleurs, on apprend à perdre sa peur en s'exerçant, comme pour le vélo.

4. Quand tu étais grand, voulais-tu être ?

Beaucoup de choses. Si vous me demandiez en termes professionnels, je pourrais dire chanteuse, vétérinaire, écrivain, religieuse, bijoutière, actrice (pour vivre toutes ces vies).....

Mais pour être honnête, j'étais plus que jamais dans le présent et je ne me projetais pas autrement que de profiter de la vie.

5. L'âge nous rend-il... ?

Dans mon cas, je remarque que je suis plus méfiant, peut-être à cause des hauts et des bas de la vie. J'essaie de ne pas me dénaturer et de garder cet esprit jovial et innocent que j'avais dans mon enfance, même si c'est parfois difficile. Malgré cela, je reste vigilante car je pense que l'attitude est importante et qu'il ne faut pas se laisser gâcher par les circonstances de la vie. J'ai aussi une meilleure dent sucrée. Avant je n'aimais pas du tout les sucreries et maintenant je remarque qu'il m'est difficile de sauter le dessert ????.

6. Comment vois-tu les futures petites K-women ? que leur dirais-tu ?

Soyez libre, croyez en vos capacités, essayez d'apporter une contribution positive (si ce que vous allez dire ou faire n'a pas de sens, évitez-le) et perdez la peur d'échouer, nous ne sommes pas infaillibles et cela fait partie de notre charme.

7. Avez-vous des regrets / feriez-vous quelque chose différemment ?

Je pense que les bonnes ou les mauvaises décisions que j'ai prises m'ont amené jusqu'ici et, pour être honnête, je n'ai aucun regret.  Je peux regretter de ne pas avoir dit les choses au bon moment parce que parfois je ne veux pas blesser et offenser et la balle devient plus grosse.

8. Votre livre préféré ?

Il y a beaucoup de livres qui m'ont marqué. Mais je dirai Siddhartha parce que chaque fois que je l'ai lu, il m'a apporté quelque chose de nouveau.

9. Le voyage d'une vie ?

Eh bien, je suis un grand fan, alors je me fiche de savoir si c'est pour la boulangerie du coin ou pour la Conchinchina. Je me souviens très bien d'un voyage en Israël avec mon amie Laura. Tout nous est arrivé, littéralement, mais c'était très enrichissant.

10. Avez-vous une icône féminine ?

Ma grand-mère, ma mère et tous mes amis qui jonglent chaque jour pour concilier travail et vie de famille sans aucun avantage ni aide.

11. À quoi ressemble une journée dans la vie de LAURA OPAZO ?

Je suis très organisée et constante car j'ai tellement de choses à faire que je dois respecter une routine. De 9h à 17h, je suis assis devant l'ordinateur et ensuite j'essaie de faire du sport, c'est ma gymnastique physique et mentale. C'est ma gymnastique physique et mentale. Si je peux rencontrer quelqu'un pendant la semaine, cela me donne de la vie, mais au final, je laisse généralement la partie sociale pour les week-ends.

12. Qu'y a-t-il sur votre liste de choses à faire ?

Un programme de documentaires que j'ai en tête, la découverte de nouveaux lieux, endroits et saveurs, prendre plus de temps pour s'occuper de mon environnement proche, plus de cours de surf que j'adore, aller à une retraite de yoga, passer mon permis qui est quelque chose qui me rend paresseux mais qui semble très nécessaire, apprendre à cuisiner décemment ?

13. Vous fermez les yeux et vous voyez...

Vieille dame heureuse et comblée.

Product added to wishlist